Cotation Fonctionnelle

900

RAPPEL :

pour faire face à l’imprécision des procédés de fabrication (fraisage, tournage ; perçage …), on tolère que les cotes réalisées, en théorie égales à la cote nominale, soient comprises entre une cote Maximale et une cote minimale.

NÉCESSITE DE LA COTATION FONCTIONNELLE :

Un mécanisme est constitué de différentes pièces. Pour que ce mécanisme fonctionne, des conditions fonctionnelles doivent être assurées : Jeu, serrage, retrait, dépassement … Ces conditions fonctionnelles sont susceptibles d’être modifiées en fonction des dimensions de certaines pièces. La cotation fonctionnelle permet de rechercher les cotes fonctionnelles à respecter afin que les conditions fonctionnelles soient assurées.

Remarque :

Les cotes fonctionnelles déterminées sont ensuite inscrites sur le dessin de définition de chaque pièce.

VOCABULAIRE :

SURFACES TERMINALES :

Les surfaces auxquelles se rattachent une cote-condition , sont des SURFACES TERMINALES.

COTE-CONDITION (CC):

Condition : Pour que l’allumette puisse être placée dans la boîte, il faut qu’il y ait un jeu entre l’allumette et la boîte.
La cote-condition (CC) sera représentée sur le dessin par : Un vecteur à double trait, orienté POSITIVEMENT

SURFACES DE LIAISON :

Les surfaces de contact entre les pièces, assurant la cote-condition (ex. : ), sont des SURFACES DE LIAISON.

RÈGLES A RESPECTER :

  • Les cotes sont positives dans le sens du vecteur cote-condition et négatives dans le sens opposé
  • Il n’y a qu’une seule cote par pièce dans une chaîne de cote
  • Une cote relie toujours deux surfaces d’une même pièce
  • L’origine du premier vecteur est confondu avec l’origine du vecteur cote condition (le point)
  • L’extrémité du dernier vecteur est confondue avec l’extrémité du vecteur cote condition(la flèche).

Bon courage 🙂

Télécharger ici