AutoCAD “Les secrets du dessinateur”

882

Utilisateur depuis plus de dix ans du logiciel AutoCAD, je lis régulièrement la presse spécialisée et les livres traitant du sujet, version après version. Deux constatations s’imposent.
D’abord, de nouvelles versions du logiciel arrivent sans cesse sur le marché sans qu’elles présentent pour autant des innovations réellement utiles dans le quotidien du dessinateur. Comme tous les produits informatiques, il y a parfois un effet de surenchère, de course à la nouveauté, sans qu’on ait le recul nécessaire pour pouvoir faire la distinction entre la part de progrès indiscutable et les effets un peu « gadget » dont la finalité est essentiellement, osons le mot, « commerciale ». Ensuite, je dois dire que je suis déçu par le niveau des ouvrages qui sont proposés. On trouve de volumineux livres dont le contenu n’est ni plus ni moins qu’une mise en
forme de l’aide du logiciel : des suites de procédures informatiques à exécuter, expliquées avec des images de capture d’écran où l’on voit des boîtes de dialogue saturées d’informations. Aucun ouvrage ne traite de l’esprit du logiciel, de sa « philosophie », des notions et concepts fondamentaux qu’il faut comprendre pour l’aborder au mieux. C’est le chemin que je prends afin d’expliquer ce logiciel lors des formations que
j’anime ; libre ensuite à l’utilisateur d’approfondir par lui-même des aspects de pure procédure informatique.

Et c’est ici que je veux vous dévoiler une partie de mes secrets concernant cette fabuleuse machine à dessiner. Le but est de développer curiosité et autonomie avec le logiciel, quelle que soit la version utilisée. C’est la part intemporelle du logiciel et du DAO (dessin assisté par ordinateur) en général. Si, finalement, l’utilisateur arrive à considérer son travail comme un plaisir et non comme une charge, une grande partie du chemin sera accompli. Pour cela, il s’agit de comprendre une logique de fonctionnement et de développer un esprit critique vis-à-vis d’un outil dont la finalité reste de pouvoir dessiner des constructions géométriques simples ou complexes, des plans, des coupes ; de les habiller de texte, de prendre les bonnes cotes et enfin de diffuser et d’imprimer à l’échelle souhaitée, avec les épaisseurs de plumes, en respectant un cahier des charges graphique, précis et codifié.
Bref, ce que le dessinateur technique fait depuis toujours. Seule la méthode change ! L’accent est mis sur la migration du dessin traditionnel « à la main » vers l’ordinateur.

AutoCAD “Les secrets du dessinateur” Format PDF

Bon Courage

Télécharger

Partager